jeux de fille, jeux de garçon

Les filles jouent à la poupée, les garçons aux petits soldats et aux voitures. Encore une norme dans laquelle je ne me retrouve pas du tout.

Sans soute est-ce parce que je suis la seule fille dans ma famille, mais je me souviens de longues parties de Playmobil Western avec mon frère, des forts de guerre que l’on construisait avec mon père, de cachettes dans les arbres, et des dimanches en mode « ecrabouillatators de fourmis » (je vous l’ai dit, je suis bizarre^^).

J’avais bien des poupées, le 4×4 de Barbie et la panoplie de maillots de bain qui allait avec, mais les pauvres se faisaient toujours enlever par Action man, pendues au milieu du toit en attendant que leur héros vienne les délivrer !^^

Je suis une princesse, mais moi quand je pète ça fait pas des paillettes !

Playmobil - Adam et Eve -

Je vous présente Stephane Clerget. Oh vous le connaissez sûrement, c’est un pédospychiatre-chercheur, il intervient beaucoup dans les médias. C’est un extrait d’interview pour l’Express, sur le sexisme des jouets.

« Une censure précoce »

La faute aux parents, entrés en résistance contre la parité et la mixité? Le
pédopsychiatre Stéphane Clerget n’est pas loin de le penser. « Jamais les enfants
n’ont été autant sexués dès leur plus jeune âge, à travers les jouets, mais
aussi l’habillement ou la décoration de leur chambre, observe-t-il. De nombreux
pères et mères s’efforcent d’influencer précocement l’avenir de leur enfant pour
qu’il soit conforme à la norme dominante. »

Un bon sentiment qui peut faire des dégâts. Rares sont désormais les familles
nombreuses où les poupées et les petites voitures passent de main en main dans
la fratrie. Les enfants choisissent aujourd’hui leurs jouets sous l’oeil des
adultes. « La censure s’exerce de manière précoce, poursuit Stéphane Clerget.
Résultat: les gamins brident les pans de leur imaginaire qui ne correspondent
pas à leur identité sexuelle, au détriment de leur développement intellectuel et
affectif. »

Pour ma part, quand je choisis un jouet pour le Moustique, mon 1er critere c’est qu’il ne fasse pas trop « bébé », qu’il soit original et que mon loulou puisse avoir une part d’imagination en jouant avec. Les jeux d’imitation comme les déguisements, les cuisines, jeux de construction … sont pour moi ce qu’il y a de mieux. On laisse l’enfant ce créer sa propre petite histoire. Et on ne peut en vouloir à ne petite fille de vouloir jouer au repassage pour imiter sa maman ?! Tout comme je ne vais pas empêcher le Moustique de jouer au chef cuisto dans sa mini-cuisine ! Je pense qu’il faut laisser les enfants jouer et s’épanouir loin de tous les stéréotypes et les normes à la con qui peuvent régenter notre société. Je ne me vois pas dire à mon fils de 2 ans et demi ce qu’il doit être ou pas.

J’aime les jeux de société, les travaux manuels, le partage et l’apprentissage dans le jeu c’est selon moi très important.

Le Moustique a une poupée. Enfin 2 même. Lorsque j’étais enceinte, il a réclamé son bébé lui aussi. Quoi de plus normal ?? A la naissance du Pti prince, il continuait de prendre soin de sa poupée, et nous avons pu lui expliquer qu’il fallait aussi prendre soin de son petit frère. Un jour, il a même donné le sein à son poupon, et même si l’homme a grogné un peu, nous avons beaucoup ri. Et surtout réfléchi au modèles que nous voulons être pour nos enfants.

Bien sur, je n’irai pas mettre un costume de princesse à mon fils, le regard de la société est très accusateur, et notre devoir de parent est aussi d’éduquer nos enfants pour qu’ils grandissent et prennent leur place d’adulte. Mais lorsque le Moustique veut mettre des pinces dans ses cheveux « comme maman », je lui mets des barrettes dans tous les sens et on se paie une bonne rigolade !

Les papas changent bien les couches non ?? Alors pourquoi un petit garçon ne pourrait-il pas jouer à la poupée ??!

Publicités

29 commentaires sur « jeux de fille, jeux de garçon »

  1. Quand j’etais enfant ce que je preferais c’etait les jeux d’imitation, la fausse poste, la marchande…

    j’ai aussi joué avec les voitures de mon frere, et lui avec mes poupees, et on est tt les deux bien equilibré, il me semble 😉

  2. Avec mes frères on a joué à tout ensemble, que ce soit poupées ou petites voitures!
    Ma fille a des poupées mais on vient de choisir son cadeau de Noël qui sera un établi… elle va adorer!
    J’aime pas cataloguer les enfants surtout si jeune et je suis effarée dans les magasins de jouets.

  3. J’adorais les barbie, je passais des heures avec…et mon cousin avec moi!!! et ça ne m’empêchait pas de faire des cabanes, et de faire rouler les ptites voitures…le truc, c’est de ne pas sectariser… »ah non, toi tu joues avec les poupées, t’es une fille, et toi le ptit gars, dégage de la cuisine! »

    1. certaines personnes réagissent comme ça pourtant. Voir un petit garçon jouer à la poupée cela choque certains adultes, qui ne se gèneront pas en critiques !

  4. Moi je dis Bravo ! D’accord avec toi. Quand j’étais petite, j’étais Cochise, chef Apache et mon vélo, c’était mon mustang, ou alors j’étais un cow-boy, avec pistolet à barillet (et pourtant, je n’aime pas la violence), mais j’avais aussi des poupées, et j’en ai inventé, des histoires…

    1. Alors on aurait sûrement étaient copines !! quoi que moi j’aimais être aventurière comme Indiana Jones … et j’avais aussi un pistolet !

  5. Tout à fait d’accord, moi Super-Boubou a récupéré les Barbies qui restaient de l’enfance de Grande-Miss, il s’éclate avec, les habille et les déshabille, et ça ne me gène pas.
    Idem pour les élastiques, pinces et barrettes, il nous piquent régulièrement ceux qui traînent dans la salle de bain des filles pour en mettre dans ses cheveux et ça nous fait bien marrer…
    Ils auront bien le temps plus tard, d’entrer dans des cases bien définies et d’y rester.
    Bon week-end, et merci pour ton article…

    1. je suis bien d’accord. Dés qu’ils seront adultes, ils seront étouffé par les régles et les normes envahissantes de la société … laissons les libres, l’enfance ne dure jamais bien longtemps …

    1. bon courage pour le debriefing, il y a eu des supers articles !! une super idée ces vendredis intellos ! vous ètes victime de votre succes très chère ! 😉

  6. Tout à fait d’accord avec ton article. Mais alors que moi, j’ai aimé jouer au train électrique et au foot, mes enfants ont des goûts et des jeux très stéréotypés. Mais il faut dire que les catalogues de jouets qu’on reçoit dès la Toussaint et le besoin d’être comme les copains copines d’école n’aident pas !
    En revanche, ils ont beaucoup joué ensemble à se raconter des histoires, et les barbies ont joué avec Action man, chevaliers et Gormittis :-), les rails de train en bois ont été aussi beaucoup partagé.

    1. c’est évident que les petites filles auront tendance à ouvrir les pages « roses » des catalogues de jouets ! mais cela ne les empêchent pas de jouer ensemble ensuite ! 😉

  7. Bonjour
    Je découvre ton blog en lisant le commentaire que tu as laissé à Zaza suite à son post « mes vacances » et j’en suis ravie!
    Je me permets de te laisser mes coordonnées si tu veux son adresse postale afin de lui envoyer une petite contribution pour ses vacances…
    Merci encore!
    ALICE

  8. Super article, j’aime beaucoup 🙂
    J’ai joué avec des poupées, des légos (j’aimais bien pendre les bonz’ommes, ils perdaient leur tête quand ils étaient un peu usés :D), des playmo, des voitures, des barbies (en mode fille et en mode baston = batailles de barbies avec ma sœur, la première dont la barbie perdait sa tête avait perdu) à cat’s eye et princesse sarah… Donc bon un joyeux mix, et au final ben je suis bien une fille.
    Je pense que pas mal de parents ont peur que leurs enfants s’y perdent, n’aient pas de repères, qu’ils ne trouvent pas leur moitié plus tard, et même qu’ils soient homos.
    Pourtant, il y a aujourd’hui des femmes qui bricolent en n’en sont pas moins femmes, et des hommes qui repassent et n’en sont pas moins hommes.
    Je trouve dommage qu’on éduque encore des petits machos et des petites écervelées en puissance.
    Au passage, je trouve encore pire qu’on grime des gamines en adultes ; voir des petites filles de 10 ans habillées, maquillées, coiffées comme des adultes me fait peur. Pour rigoler avec maman un week-end à la maison oui, mais dans la rue, c’est autre chose.

    1. je ne voulais pas trop m’étaler, mais c’est vrai que ces gamines de 13 à peine habillé comme des mini-femme mais maxi-poufs, ça me fait très peur ! je n’ai pas de fille, et quand je vois ces ptites nenettes … je me dis « ouff » !^^

  9. Laisses tomber j’ai jamais joué avec une barbie… j’en ai eu (pas tant que ca) mais je preferais carrement le circuit de voitures de mon petit frere et quand tu es grande soeur, quel kiff de pouvoir s’occuper de lui et de jouer avec ses jeux à lui. Et mon petit loup il a aussi une poupée, parce que chez sa nounou il st avec deux petites filles et que forcement elle a pas du tout de voiture mais pas mal de jeu de fille et que lui en tant que petit dernier se prete au jeu de la dinette, de la coiffeuse etc… il adore les brosses à cheveux d’ailleurs et les petites tasses à café de dinette mdr. D’ailleurs son pere etant petit devait aimer les poupées puisque c est lui qui lui a filé la sienne mdr

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s