Accoucher avec la méthode Bonapace

Pour mon 2nd accouchement, je voulais être bien préparé. Je voulais « vivre » mon accouchement, gérer l’instant et accompagner mon bébé. Je ne voulais pas être spectatrice, subir les décisions de tiers. Je n’avais pas un bon souvenir de l’accouchement du Moustique, et je ne voulais surtout pas revivre la même chose pour Pti prince.

Je me suis surtout axée sur la Sophrologie. Une discipline basée sur la respiration et l’écoute de notre corps. Une gymnastique douce pour mieux vivre la grossesse, se familiariser avec ce nouveau corps et bien se préparer à l’accouchement. La relaxation, point centrale de la discipline m’a énormément aidé à gérer les contractions, supporter la douleur et surtout pour la phase de poussée.

A travers différents livres, et témoignages, j’ai découvert la méthode Bonapace:

Une méthode de préparation et d’accouchement venue du Canada. La base de cette méthode, c’est l’apprentissage en couple. La méthode Bonapace repose sur ces trois principes:

  • la participation du papa
  • éviter les interventions médicales pendant l’accouchement
  • réduire la douleur

Mme Julie Bonapace est professeur de Yoga et médiatrice familiale. Très attentive au bien-être du couple, elle a constaté que la naissance d’un enfant était pour beaucoup de couples en souffrance, le point de départ du conflit. C’est pourquoi la préparation en couple offre de réels avantages.

La méthode met en avant le rôle du père. Le futur père doit s’impliquer rapidement pour véritablement trouver sa place et jouer un rôle majeur lors de la naissance. Il apprend à aider sa compagne, accompagne la naissance de son enfant, soulage les maux.

« L’implication est telle pendant la grossesse qu’elle devient une évidence à la naissance. Et la relation père/enfant se fait tout naturellement » –Elever son enfant autrement

Gérer la douleur: Les 3 mécanismes endogènes qui réduisent la douleur lors de l’accouchement.

  • Apprendre à se relaxer, respirer, visualiser. Comprendre ce qui se passe lors de la naissance.
  • La théorie du portillon: Massage léger de la zone douloureuse afin de réduire la douleur. Le papa apprend comment effleurer les zones douloureuses afin de soulager sa partenaire. Les massages sont pratiqués entre les contractions.
  • « contrôle inhibiteur diffus nociceptif » En clair, il faut créer une seconde zone de douleur afin de libérer de l’endorphine (morphine naturelle). A l’accouchement, le papa pratique des massages plus ou moins douloureux sur certaines zones réflexes du corps (points d’acuponcture). Cela s’apparente un peu à la médecine Chinoise.

La méthode Bonapace ressemble à la sophrologie sur quelques points. Ce que je trouve de très intéressant dans cette méthode c’est la place du père pendant la grossesse, lors de l’accouchement et de la rencontre avec bébé.

Ici, l’homme a réalisé que j’attendais un bébé le jour de la naissance ! J’ai eu peur qu’il reste distant, ne vive pas ce moment pleinement. Mais ce jour là, l’homme m’a surprise ! Il m’a avoué plus tard qu’il aurait aimé attraper bébé .

Mais tous les hommes ne se sentent pas pères à la naissance de leur enfant. Certains ont besoin de temps. D’autres ne savent pas qu’elle est leur place pendant la grossesse, ou se sentent démuni face à la douleur des contractions de leur femme.

Cette méthode semble être un bon accompagnement pour les pères en plus d’une préparation à l’accouchement.

Infos : Le site de la méthode Bonapace, « Elever son enfant autrement » de Catherine Dumonteil-Kremer

Publicités

10 commentaires sur « Accoucher avec la méthode Bonapace »

  1. Si j’avais un autre enfant j’aimerais aussi trouver un moyen de rendre l’accouchement plus agréable. car je ne gerais pas du tout la douleur, je faisais un peu n’importe quoi, et le papa etait perdu et ne s’avais pas quoi faire…

    1. je me suis bien préparée pour la naissance du Pti prince. mon accouchement s’est vraiment bien passé ! pas de péri, j’ai gérer les contractions, baignoire … bref le pied quoi !! 😉

    1. merci ! je ne connais pas de sage-femme pratiquant cette méthode pres de chez moi, mais la sophrologie m’a enormement aidé pour mon 2nd accouchement … sans péri ! 😉

  2. Merci beaucoup de ta contribution!!! Outre la gestion de la douleur pour permettre aux femmes qui le souhaitent de vivre un accouchement physiologique, la question de la place du père me semble tout à fait fondamentale…Pour avoir vécu deux accouchements à domicile et avoir vu mon Mr Déjanté tout déboussolé, je crois que c’est un thème qu’il va falloir plus souvent mettre à l’honneur dans les Vendredis Intellos!!!
    A lundi pour le débriefing!!!

  3. Pour une seconde grossesse, je pense aussi à faire de la sophrologie en préparation à l’accouchement, merci de nous avoir expliqué la méthode Banapace que je ne connaissais pas, je garde dans un petit coin de ma tête pour le jour où… Bises

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s