le projet de naissance

Il y a quelques jours, je vous racontais mon 1er accouchement. Un accouchement que j’ai subi beaucoup plus que vécu. Par vos commentaires et témoignages, j’ai malheureusement remarqué que j’étais loin d’être la seule à avoir vécu ce genre de situation, et que certaines osent à peine se souvenir de ce moment, qui devrait rester merveilleux … la naissance de notre enfant.

Je mettais promis de ne plus revivre un accouchement comme celui là, je mettais promis de « vivre » mon accouchement, et j’ai réussi. Le pari fut relevé le 17 avril dernier, et haut la main !

Non je n’ai pas accouché chez moi, ni dans une salle nature … j’ai bel et bien accouché à l’hôpital, en plateau technique … mais dans une ambiance sereine et humaine.

Mon secret : le projet de naissance.

Le projet de naissance qu’est ce que c’est ?

C’est une lettre ouverte, dans laquelle les parents rédigent leurs souhaits pour le jour de l’accouchement. Alors, vous allez me dire, comment on fait pour savoir ce que l’on veut ?

Je me suis moi aussi posée la question. Qu’est ce qui peut être différent ?

Tout d’abord, il est important de faire une première liste, de ce que vous ne voulez pas : Trop de monde, lumière intense, mise à disposition de votre vagin …

De ce que vous voulez vivre : peau à peau, 1ère tétée en salle de naissance, pouvoir prendre un bain pendant le travail, la présence du papa …

Ensuite, la liste de vos questions et de ce qui vous fait peur : Péridurale, césarienne, épisiotomie, positions d’accouchement …

La plupart de ces questions, votre gynécologue ou sage-femme pourra y répondre. Si le dialogue est bien installé entre vous et votre médecin, c’est encore mieux, n’hésitez pas à lui faire part de toutes vos craintes, et surtout, aucune question n’est ridicule. Le but étant que vous vivez ce jour le plus sereine possible.

Votre gynécologue vous proposera peut être de lui même de faire un projet de naissance, mais c’est encore une pratique peu courante, et certains médecins le voit comme une attaque. Il est très important que votre projet de naissance reste des souhaits. Pour préserver le dialogue il ne faut en aucun cas que le médecin se sent »piégé ». C’est ainsi que mon gynécologue m’a expliqué qu’il respectait la présence du père pendant l’accouchement et les soins à l’enfant, mais qu’en cas de complication, l’endroit ou se trouve Monsieur lui passera bien au dessus.

Dans son livre Préparer son accouchement, Sophie Gamelin-Lavois, revient sur la plus part des points controversés dans les projets de naissance. Je vous en ai choisi 3, ceux qui reviennent largement :

la position lithotomique (couchée sur le dos) imposée : « la plupart des femmes accouchent allongées sur le dos, les pieds dans les étriers. La médecine moderne a imaginé et imposé cette position artificielle au détriment de toutes les lois naturelles et du simple bon sens » 

mon projet de naissance : Je souhaite rester libre de mes mouvements le plus longtemps possible. Je souhaite pouvoir utiliser toutes les positions qui me soulage et pouvoir restée debout si je le désire.

« Il est indispensable que les femmes puissent choisir : le confort de la mère prévaut sur le confort du professionnel. »

-épisiotomie systématique :« L’épisiotomie est pratiquée pour éviter une déchirure du périnée jusqu’à l’anus. C’est un moindre mal, une coupure nette étant plus facile à réparer qu’une déchirure spontanée » C’est le discours que l’on trouve sur de nombreux sites et revues médicales. Pourtant, l’épisiotomie de routine n’a pas lieu d’être pratiquée. « Osez dire non. C’est votre droit. Vous pouvez choisir ! Il ne faut pas oublier que prendre le risque d’une déchirure, c’est aussi envisager un périnée intact, tandis que l’épisiotomie impose une coupure certaine ! »

Je n’avais pas eu d’épisio à mon 1er accouchement, mais après en avoir parlé avec mon gyneco, nous en étions arrivé à cet accord : Il laisserait les choses se faire, sauf si ça part en cacahuète !!

– la péridurale : Ayant finalement poussé sans péridurale lors de mon 1er accouchement, j’étais déjà persuadée de la nécessité de ressentir l’envie de pousser et l’arrivée du bébé. Ce n’est pas une question d’être pour ou contre, elle a son utilité, mais pas systématiquement. C’est le cas par exemple lors d’une perfusion de Syntocinon, ou rupture des membranes qui « transforment les contractions en contractions ingerables pour l’organisme » afin d’accélérer le travail.

Afin d’éviter la péridurale, la meilleure préparation reste la préparation à l’accouchement et la gestion de la douleur. Si la mère comprends ce qui est entrain de se passer, si elle est consciente de chaque étape de l’accouchement, de l’avancée du bébé vers la sortie, alors elle gérera mieux la douleur. Personnellement, je recommande la sophrologie, qui ma énormément aidée et m’a permis un accouchement sans péridurale.

Enfin je souhaitais vous parler de la poussée dirigée : Le fameux « Poussez !! » C’est la poussée dirigée, celle qui est enseignée dans les cours de préparation et les maternités.  » Pourtant il existe une respiration et une poussée involontaire et spontanées, parfaitement adaptés (…) ce réflexe involontaire protège le périnée, qui n’est pas forcé, mais s’ouvre ». C’est la fameuse « envie de pousser », celle contre laquelle l’on y peut rien, et que l’on écoute, instinctivement.

Le projet de naissance est en mon sens indispensable. Il permet d’une part le dialogue entre les parents et le professionnel de santé, mais aussi de se rendre compte, pour nous parents, et surtout les mères, que le jour J approche. Il permet de mettre nos appréhensions à plat, délier la langue des pères, parler des angoisses des mères.

le projet de naissance est un réel accompagnement vers la naissance … à la condition que les 2 parties se respectent.

Et vous, vous avez fait un projet de naissance ??

 

Publicités

16 commentaires sur « le projet de naissance »

  1. comme livre qui est bien aussi il y a « intimes naissances » qui raconte l’accouchement à domicile mais je trouve que c’est une bonne préparation juste pour un accouchement plus naturel..sans pour autant accoucher chez soi…

  2. Oui ben la sage femme afait le poussé dirigé et en fait je me suis épuisé et au bout de 30 min j’avais envie de pousser et du coup j’ai été déchiré mais pas grave j’ai eu le plus beau cadeau ma princesse
    Merci pour cet article

  3. Non pas de projet de naissance mais j’ai une super maternité !!
    Pour mes trois accouchements, ils m’ont écouté et accompagné. Je n’étais pas contre la péri et j’ai laissé faire les choses mais j’ai fini pour les trois par prendre la péri une heure avant l’arrivé des mes loulous !! J’ai eu le peau à peau pour les trois, ils n’ont fait aucun soins mon premier et mon troisième était bleu donc ils ont attendus que le cordon ne batte plus pour le couper. Puis on a laissé faire les loulous pour la première tété qui s’est déroulé en salle d’accouchement !! Et j’ai poussé quand j’ai eu l’envie de pousser et surtout je n’ai pas fait la poussée bloqué et ça s’est top, j’ai fait la poussée soufflé et moi je trouve que ça marche beaucoup mieux et beaucoup moins dur pour le corps et mes trois loulous sont sortis en moins de 10 min !! Je n’ai au aucune épisio et aucune déchirure !!
    Merci beaucoup !!

  4. Je ne suis pas encore enceinte mais mon chéri et moi nous sommes déjà mis d’accord sur le principe du projet de naissance. Mais je préparerais 2 versions : une soft pour le personnel médical qui découlera en fait de la seconde à l’usage exclusif de mon chéri, avec toutes les infos et statistiques nécessaires, pour qu’il puisse comprendre pourquoi je veux ou refuse telle ou telle chose.
    Ca peut paraître un peu dingue, j’en suis bien consciente, mais c’est un compromis entre ma phobie des hôpitaux et son besoin de sécurité intense…

  5. Je n’ai pas fait de vrai projet de naissance mais j’ai pourtant exposé mes craintes et refus sur papier;.malheureusement j’ai été un peu « soumise » le jour J et j’ai en plus subi les contradictions entre l’obstétricien (un vieux de la vieille qui pense que les femmes ne maîtrisent rien) et la sage-femme( incroyablement douce et à l’écoute qui me répétait à l’envi que je devais avoir confiance en moi).
    Bref, j’ai finalement eu une épisio sous le regard horrifié de la sage femme qui savait qu’elle était inutile, mon fils a eu la clavicule pêtée car le médecin pressé de retourner à son match de foot l’a tiré alors que je reprenais mon souffle..bref.
    Une chose est sûre pour ma prochaine grossesse je ferai un projet de naissance, je ferai une véritable préparation, un travail sur mon corps et sur moi tout le long de ce merveilleux processus qui amène la vie.
    Merci encore pour tes partages et prends bien soin de toi, de vous ❤

  6. Je laisse un com’ ici aussi, comme ça je me rattrape de tout ceux que je n’ai pas eu le temps de laisser !!
    Donc OUI, projet de naissance pour la Boubette ; j’ai donc pu marcher en chantant dans l’hôpital durant la moitié du travail (jusqu’à ouverture 7), pas d’épisio (et pas de déchirure malgré les 101 mm de diamètre du crane de ma « puce » … vive le massage du périnée !!), pas de bain direct après la naissance, longue séance de peau à peau (+ d’une heure), pas de rupture de la poche des eaux qui s’est rompu seule, comme une bombe à eau, à ouverture complète
    En revanche, péri de dernière minute car ma Boubette voulait naitre le nez dans les étoiles et est restée coincée dans le bassin … retournement manuelle …. et nous avons évité de justesse la césarienne ; et aussi injection d’ocytocine après la naissance pour expulser le placenta …
    L’équipe a vraiment été à l’écoute de mes désirs, même durant la période d’hospit’ (allaitement, cododo …)
    A mon humble avis, le projet de naissance est un outil indispensable pour appréhender au mieux ce merveilleux moment qu’est la naissance de son enfant

  7. Je l’avais fait, et finalement quand on m’a expliqué qu’il fallait prendre un rendez vous supplémentaire pour en parler, et valider les points, etc…pfff quel protocole, je me suis dis tant pis.
    J’avais choisi ma mater avec soin grace aux avis internet de mamans, et les sages femmes avaient répondus à l’avance à toutes les questions que je me posait. Finalement l’accouchement a été parfait, dans un hopital à l’écoute des mamans et le projet de naissance n’a pas été utile pour ma part.
    Je crois que bien choisir sa mater est aussi primordial, il existe des maternités où les mamans sont respéctées, et on n’a même pas besoin de projet, ce qui en fait devrait être le cas pour toutes les maternités, mais malheureusement on n’en est encore loin…

  8. Ben non, je ne savais pas ce que c’était. Superdocàbébé nous a demandé si on en n’avait un, mais on n’a pas bien compris et on n’en a pas vu l’utilité. Finalement, je le regrette un peu car, si lui, était parfaitement au courant de ce que nous souhaitions, ce n’était pas le cas des sages-femmes de la maternité.
    Pour le prochain, c’est sur, j’en aurai un, et il y aura des points non négociables (pas de monitoring non ambulatoire pendant des plombes par exemple…) D’ailleurs, je pense de plus en plus à accoucher, ou à domicile, ou en plateau technique pour le prochain.

  9. Sophie Gamelin a aussi un site à connaitre :
    http://www.projetdenaissance.com/

    pour mon fils, en 2007, on avait fait un pdn, mais notre maternité faisait ce qu’on demandait, donc il a pas servi a grand chose.
    du coup, pour ma fille en 2010, dans le même hôpital, on en a pas refait.
    (chouette maternité qui a fermé d’ailleurs, pour des raisons financières)

    je rajouterais juste : attention à la formulation du pdn 🙂

  10. Pas de PDN pour FilleAinée en 2000…je ne savais pas que l’on pouvait en faire un, je ne savais même pas que ça existait. Refus de péridural durant 8h, j’ai du hurler pour qu’on me fiche la paix et qu’on arrête de me triturer l’utérus toutes les 30mn…épisio malgré un « non » ferme de ma part….et je passe les détails que nous ont fait subir cette usine à bébé du 78 à mon bébé et à moi. PetiteChérie et Fistond’amour sont nés à la maison en 2002 et 2004. Dois je préciser « par choix » ? ;-)) et le projet de naissance était donc superflue. Les SF nous ont accordé assez de temps durant la grossesse pour que l’on puisse aborder tous les points essentiels pour nous et pour elles. PetiteGraine doit voir le jour en aout … j’espère à la maison mais pour le moment, nous sommes un peu en rade de SF… je pense de toute façon prévoir quand même un PDN cette fios ci, juste au cas où il nous faille nous coltiner une maternité. Et si dans le meilleur des cas il ne sert pas….dans le pire, il sera prêt.

  11. Moi j‘ai fais un projet de naissance aussi pour mon deuz, envie d‘accoucher et non qu‘on me fasse accoucher. Mais mon tit bonhomme ma fait encore mieux, il a profité du manque d‘écoute des sages femmes (attention quand ça va demarrer ça ira vite !! Elles ont quand même insisté pour que j‘aille dans ma chambre de maternité et que je sonne si je sens que ça avance, j‘était à 4,5cm d‘ouverture) 20mn après moi à 4 pattes sur mon lit, dilatation complète, une SF qui ne venait pas malgré nos appels avec interphone donc on disait qu‘il arrivait !! Lit impossible à sortir, moi qui refusais de bouger j‘ai accouché comme ça avec juste une perf de serum et la sf comme elle pouvait derrière moi !! Je ne l‘écoutais pas je n‘ai écouté que mon corps, une poussée intense ou je sentais les cm avancer, je visualisait parfaitement ou ça en était, quelques eraflures pas besoin de point. Je revais d‘un aad je l‘ai un peu eu en mater !! Ensuite je n‘ai pas quitté cette chambre du séjour, ma fille a decouvert son frère 30mn après la naissance…

  12. Je souhaite ajouter que j’ai eu la perf de syntocinon (pour le déclenchement) et j’ai choisi de refuser le péridurale (qu’on m’a proposée toutes les heures). J’avais auparavant demandé à la mère d’une amie qui a accouché 3 fois, dont une fois déclenchée (pour son 2eme enfant). Elle m’a confirmé que les contractions n’étaient pas plus fortes, mais simplement que le déclenchement les fait commencer en mode « intensif » tout de suite, càd fréquentes et longues.

    Sinon, article très intéressant, merci.

  13. Mais mais mais, ça a encore changé par chez toi???!!! Cool la trogne de Gizmo!! (je ne me trompe pas hein??!). Bon moi j’avoue, je n’ai jamais fait de projet de naissance… et ce pour de mauvaises raisons!! Notamment parce que je me déshydratais gravement par les yeux à chaque fois qu’il en était question.. Bon en même temps nous avions eu largement le temps avec ma sf AAD d’évoquer tous les points dont tu parles, ce qui fait que la question ne s’est pas non plus réellement posée…
    Merci en tout cas de nous avoir fait partager tout ça!!

  14. bonsoir,

    merci d’avoir rédigé ce billet qui est très bien écrit…

    autre avantage du projet denaissance, permet à la femme enceinte de chercher des infos et d’en savoir plus sur le déroulement de l’accocuchelent physiologique, la rencontre avec bébé etc… tout ce que bien souvent on ignore et que bien souvent nous remettons entre les mains des médecins, car bien souvent la femme pensen moins savoir comment accoucher et que le médecin sait mieux qu’elle !

    samia

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s