l’accouchement dont je rêvais …

Lorsque l’on est enceinte, on imagine toutes notre accouchement. On essaie de se projeter dans ce grand jour que l’on voudrait inoubliable. Mais finalement, on ne sait rien de ce fameux jour. On ne sait ni quand, ni comment … Bref, on a beau faire des plans sur la comète, il faut bien se résigner à se faire guider par le hasard.

Mais même si l’on a pas tous les éléments en main, on peut tout de même se dire ce que l’on aimerait, ce que l’on voudrait éviter. Et surtout, cette petite liste de souhaits, on la partage. Je dis de « souhaits » car comme je l’ai dit plus haut, s’il y a bien une chose que l’on ne peut pas prédire, c’est bien l’accouchement, alors parfois les aléas font que certaines choses sont possible, ou non. Mais ce projet de naissance comme on le nomme, il ne faut pas hésiter à le partager avec sa sage-femme, son accoucheur, et toute autre personne que l’on sait présente ce grand jour.

Même s’il concerne à 80% la mère et l’enfant, le projet de naissance doit selon moi être fait en couple. Cela permet au papa de visualiser la place qu’il aura lors de l’accouchement, il peut lui aussi dire ce qu’il ressent et comment il souhaite vivre ce moment.

Il ne faut pas hésiter à partager ses émotions ses craintes, ses questions. Il n’est pas utile de connaître le jargon médical, de simples mots pour expliquer ce que l’on désire suffisent. Et encore, ne pas perdre de vue qu’il ne s’agit que de souhaits. Il ne faut pas rédiger son projet de naissance en se disant que de cette façon l’on choisi d’avoir son accouchement idéal.

Le projet de naissance, on en parle AVANT l’accouchement avec sa sage-femme/médecin, et le jour J. Pour ma part, je le donne à mon gynécologue afin qu’il le glisse dans mon dossier médical, de cette façon, le D-day, l’équipe soignante peut en prendre connaissance avant même que nous arrivions sur place !

Et je peux vous garantir que lorsque l’équipe médicale est à l’écoute, et que tout se déroule sans encombre, il est possible d’avoir un bel accouchement, respectant nos envies, et laissant un magnifique souvenir.

Notre projet de naissance pour la naissance de Gizmo:

– Hormis le monitoring à l’arrivée, je ne souhaite pas être mise sous monitoring tout le long du travail.

– Je souhaite rester libre de mes mouvements le plus longtemps possible. Je souhaite pouvoir utiliser toutes les positions qui me soulage et pouvoir rester debout si je le désire.

– Nous souhaiterions que l’équipe médicale respecte mon intimité ainsi que celle de notre couple, ne s’imposant pas s’il n’y a pas de problèmes particuliers.

– Nous aimerions une ambiance douce, pas de lumière agressive.

– Dans l’idéal, je ne souhaite pas de péridurale. 

– Dans la mesure du possible, je souhaiterai qu’une épisiotomie soit évitée. 

– Pour la mise au monde de mon enfant, j’aimerai pouvoir pousser instinctivement, sans que l’on me dirige.

– Dans la mesure du possible, nous aimerions que le bébé ne soit pas séparé d’au moins l’un de ses parents. En cas de soins extérieur à la salle d’accouchement, nous aimerions que le papa puisse y assister.

– Nous aimerions pouvoir rester en peau à peau le plus longtemps possible après la naissance.

La naissance de Gizmo n’est pour moi qu’un beau souvenir. Oui je me souviens de la douleur, des moments de doute … Mais il y avait cette lumière tamisée, ce calme, le silence. Nous étions seuls, tous les deux. J’étais dans ma bulle, le temps autour de moi était comme arrêté. Aucun aller et venu. Simplement le sourire d’une jolie dame en rose de temps en temps. Un bain chaud dans une petite pièce. Pas de bip, pas de lumière agressive. Mon bébé est arrivé le plus tranquillement du monde, sans stress, sans aucune agressivité extérieure.  Cette naissance m’a véritablement réconcilié avec l’accouchement, et pour notre petite princesse qui arrivera dans quelques semaines, on ne pourrait rêver d’une plus belle arrivée au monde …

 Voir mon ancien article pour les Vendredis Intellos : le projet de naissance

Publicités

7 commentaires sur « l’accouchement dont je rêvais … »

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi !
    Il y a un peu plus de 10 ans, pour ma grande, j’ai accouché dans un hôpital public, où ils faisaient les accouchements à la chaîne, allongée sur le dos, les pieds dans les étriers, « monitorée » du début à la fin, impossible de bouger.Un accouchement long, douloureux, que j’ai encore du mal à digérer.
    Le projet de naissance, je connaissais pas et visiblement, eux non plus (tout comme le côté humain de la chose, d’ailleurs).
    Quand je suis tombée enceinte de N°2, je savais pas trop ce que je voulais mais je savais surtout ce que JE NE VOULAIS PAS. J’ai écrit mon projet de naissance, validé avec la SF et mon gynéco. J’ai presque eu l’accouchement idéal, celui qui m’a – comme toi – réconciliée avec ce que je redoutais le plus.
    Pour N°3, idem, projet de naissance écrit et validé avec les mêmes personnes. Sauf que le jour J (un dimanche), c’est le gynéco de garde, un pauvre c** qui n’a aucune dimension humaine et face auquel Zhom et moi avons remonté nos manches pour lui faire comprendre que non, je ne voulais pas accoucher sur le dos mais sur le côté, sans péri, sans perf, … Un accouchement naturel mais face à un gynéco et son équipe qui étaient trop protocolaires.
    Comme quoi, chaque naissance est différente, tout comme le projet qui l’accompagne.
    Je te souhaite le meilleur pour cette future rencontre 😉

  2. Moi j’ai eu 4 césariennes, j’ai fait une phlébite à la deuxième, la troisième on m’a légèrement entaillé les abdos j’ai mis 3 mois à me retourner correctement ds le lit. Et la dernière j’ai fait une hémorragie, j’ai été transfusée, j’ai fait une paraphlébite ds le bras (oui ça arrive ! lol) + plein de petites choses sympathiques…
    Et pourtant tu sais quoi ? Tout ça est oublié, ça reste des souvenirs merveilleux, je n’en garde aucun mauvais souvenirs ! 🙂 Je pense qu’il faut tout relativiser et savoir prendre les bons moments comme ils viennent et ne penser qu’au meilleur (je bosse ds un hôpital et je vois ts les jours des gens qui luttent contre la maladie… Des enfants aussi)… Il n’existe pas d’accouchement parfait sauf si l’on se dit que le principal est de voir arriver son petit bout en bonne santé ! 🙂

  3. tres joli temoignage
    mon accouchement s’est bien passé mais presque pas du tout comme je l’avais imaginé dans mon projet ! et la sage femme sur place n’etait visiblement pas inspirée par le concept ! ca m’a surtout permis le PN de me projeter dans mon accouchement plus sereinement 🙂

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s