Comment je fais dormir les bébés

Depuis que j’ai avoué dormir plus de 8h par nuits sans interruption avec un bébé de 3 mois, vous êtes plusieurs à me demander, comment je fais. Comment je fais pour faire dormir les bébés ? Parce que Miss Little n’est pas une exception, chez nous tous les bébés dorment.

Je n’ai pas de recette magique. Je n’ai pas de méthode pour faire dormir les bébés. Mais je peux vous dire comment des creux de mes bras à la maternité, quelques semaines plus tard, mon bébé arrive à s’endormir seul dans son berceau.

A la maternité, je ne quitte pas mon bébé. Mes bras, dans l’écharpe … je passe mes nuits à le regarder dormir, et je finis par m’endormir, mon bébé au creux des bras. Cet petite chose fragile n’a besoin que de moi, et dans ces 1ers moments moi aussi je n’ai besoin que de mon bébé.

Les 1ères semaines, le berceau reste vide. Je garde mon bébé près de moi en permanence.Jour et nuit. Ça peut paraître excessif dit comme ça, mais c’est pourtant ce qui se passe. Je ne m’éloigne jamais de mon bébé. Je réponds, ou le papa, au moindre de ses pleurs. Bien entendu je ne refuse aucune tétée, je câline, notre bébé s’endort sur notre poitrine, dans nos bras …

bébé dort (getty image)

Pendant ces 1ères semaines, nous déposons de temps en temps notre bébé dans son berceau. Mais attention, nous ne le déposons jamais quand il dort. Quoi de plus affreux que de s’endormir dans un endroit chaud et rassurant comme les bras de ses parents, et se réveiller dans un endroit que l’on ne connaît pas ??  De temps en temps dans la journée, après une tétée, quand le bébé est serein, apaisé, nous le déposons dans son berceau pour qu’il l’apprivoise.

Dans le berceau :

Le mieux est un petit berceau où le bébé peut toucher les bords, il se sent ainsi en sécurité, un peu comme dans le ventre de sa mère. Il faut qu’il se sente entouré. Un réducteur est un bon compromis, moi je mets le coussin d’allaitement en U. De cette façon, mon bébé se sent entouré, il sent une présence.

Un lange, un tissus, mon foulard … quelque chose avec mon odeur. Quelque chose qui nous suit partout, tous les jours, tout le temps. En l’occurrence pour Miss Little, une petite couverture en laine qui aujourd’hui, 3 mois plus tard doit sentir le lait et tous les endroits où elle a pu traîner !! Mais quand elle joue avec dans son petit lit, quand elle s’endort en le tétant, c’est qu’elle est juste bien.

petit à petit :

Au fil des jours, nous mettons de plus en plus notre bébé dans son berceau. Parfois il s’y endort, parfois il ne veut pas rester seul. Nous réagissons au moindre pleur. Je sais qu’il y a plusieurs écoles en ce qui concerne les pleurs du bébé, mais si vous suivez le blog, vous savez ce qu’il en est de ma position ( sinon vous pouvez aller voir par là ). Ici donc, on ne laisse pas pleurer un bébé. A quoi cela rimerait-il, comment pourrait-il s’habituer à son berceau, l’aimer, l’apprivoiser s’il le voit comme un lieu d’abandon ?

Plus tard, avec Miss Little, lorsque le calme est revenu après le coucher des plus grands, nous nous installions toutes les deux sur mon lit. Un moment de calme, lumière tamisée, une tétée ( au biberon ça marche aussi ), une chanson,un câlin … Puis, doucement je la posais dans son berceau, tout près de moi. Elle me regardait, je la regardais. Elle jouait parfois quelques minutes, pendant ce temps, je m’installais sur mon lit, où elle pouvait me voir. Je lisais un livre, parfois même à voix haute. C’était aussi mon moment de calme à moi, pour souffler, décrocher un peu de la journée .

Encore certains soirs, je reste sur mon lit quelques instants. Même si Miss Little s’est habituée à son berceau, ce moment reste important pour moi.

Je couche toujours Miss Little dans le calme, après le coucher des aînés. Ce doit être un moment serein, je dois être disponible pour l’accompagner, rester quelques instants si besoin.

Si elle pleure nous la prenons dans nos bras. Si elle se réveille pour téter je la prends dans mes bras, dans mon lit. Parfois nous nous rendormons toutes les deux. Parfois je n’arrive pas à la remettre dans son berceau, j’aime l’avoir contre moi, je la regarde fermer doucement ses petits yeux et je n’arrive pas à m’en séparer. Souvent je la repose doucement dans son berceau, et je me rendors sur mon oreiller.

Quand ils grandissent, rien ne change. Les réveils en pleine nuit des plus grands, les terreurs nocturnes, les cauchemars … Nous restons le temps qu’il faut près d’eux, on parle, on boit un verre d’eau … Et puis parfois ça ne suffit pas, et on fini à 3, ou 4 dans notre lit. Et bien tant pis, ils ne dormiront pas avec nous jusqu’à leur 18 ans hein, alors pourquoi lutter ? On a tous besoin de se sentir rassurer de temps en temps, alors nous respectons aussi cette période chez les Minis.

**********

Vous l’aurez compris, pas de recette magique. Nous agissons beaucoup à l’instinct, et nous ne laissons aucun pleur sans réponse. Et surtout, chose que nous trouvons très importante, le lit n’est pas une punition. Aller au lit, ne doit en aucun cas être synonyme de punition, sinon le Mini risque d’être un peu perdu. Ils ne doivent pas être contraints de dormir, ils dorment parce qu’ils en ont besoin, et non pour nous faire plaisir. 

Publicités

15 commentaires sur « Comment je fais dormir les bébés »

  1. Et quand tu commences à poser bébé dans son berceau les premières semaines, le berceau est alors dans ta chambre ? Je veux dire que bébé vous voit vaquer à côté ou tu le poses dans le berceau dans la chambre et tu repars t’occuper – ou tu restes à faire quelque chose à côté ?
    En tous cas, j’aurais bien aimé lire ça plus tôt… même si je crois qu’il faut aussi être prêt et pour ma part, j’avais trop d’angoisses liées à cette peur qu’ils se sentent abandonnés pour pouvoir les poser sereinement dans leur lit. En ce moment, ça s’améliore alors qui sait, le 3e fera peut-être ses nuits à 2 mois ??!

  2. son berceau est dans notre chambre. Alors oui je fais souvent des va et viens, parfois je m’installe à mon bureau … elle n’est pas vraiment isolée. Et son petit berceau reste dans notre chambre pendant plusieurs mois 🙂

    Je pense que ça vient aussi de l’état d’esprit des parents. nous sommes plutôt sereins, cool, on la joue beaucoup à l’instinct, on considèrent que les enfants doivent vivre avec nous et pas dans leur cocon. Donc oui c’est vrai que nous sommes détendus. Il est possible que ta puce sente ton angoisse, mais tout ça c’est un travail d’équipe entre le bébé et les parents, il faut juste que vous trouviez votre équilibre et tout ira bien tu verras 🙂

  3. J’ai lu avec grand plaisir ton expérience. On sent le climat doux et paisible qui règne chez toi. Ici non plus on ne laisse pas bébé pleurer, même si je n’ose pas aller si loin et le garder contre moi en permanence, sinon je ne ferai rien, il dort très peu la journée. J’ai bien une écharpe mais je l’étudie encore… Sinon on berce, on chante, on câline…

  4. J’ai une petite puce de 2 mois qui dort aussi 8 heures par nuit.
    Mais nous n’avons pas du tout eu la même façon de faire, notamment au début où tu explique l’avoir eu presque tout le temps contre toi. Il est vrai qu’elle avait pas mal de bras tout de même, mais pas forcément les nôtres. En ce moment, quand on la met au lit le soir, elle chouine un peu, mais c’est parce qu’elle est fatiguée, le tétine ou les bras ne font rien, elle a juste besoin de calme et de sommeil. Par contre si ce sont de vrais pleurs, là bien sûr on intervient et si besoin on l’aide à s’endormir.

    Je lui parle également beaucoup. Quand elle pleure, je lui dit que je suis là et qu’elle n’a pas à s’inquiéter, donc pas à pleurer.

    Au final c’est comme tu le dis à la fin de ton article, chaque parent fonctionne à l’instinct, il n’y a pas de règle, à part peut-être de rassurer l’enfant Et effectivement certains en on besoin plus que d’autres. L’important étant avant tout leur bien être !

  5. On fonctionne beaucoup comme ça ici et c’est vrai que les enfants sont du coup rassurés et s’endorment bien plus paisiblement puisqu’ils savent qu’en cas de besoin, Papa & Maman réagiront rapidement 🙂

  6. Ma Starlette me quitte pas non plus 🙂 elle a toujours dormit avec moi cela fait maintenant 5 mois et demis xD J’avais pris pour habitude comme toi de la mettre avec un tissus qui sentais mon odeur en l’occurence c’étais ma tête d’oreiller 🙂
    Mais si elle me fait 20 h 30 3h30 du matin , le reste de la nuit et consacré a nos calinou tétée et quoi de plus beau que de me reveiller par une tite main qui me tapotte et un visage souriant 🙂

  7. Cet article est très intéressant mais j’ai l’impression que je ne peux pas arriver à cela : j’ai dépassé le moment adéquat. Bref, j’en parle en espérant que quelqu’un me délivre la vérité, mais peut-être que je ne vais faire que vider mon sac.

    Déjà, avec mes bébés de bon gabarit, le petit berceau mignon, à 2 mois, ils ne rentrent plus dedans. Ensuite, ils savent se retourner et le coussin d’allaitement en U, tu oublies aussi.
    Et je veux bien être dispo à chaque pleur et rassurer la nuit et tout…en théorie, parce qu’en pratique, le lendemain, il y a boulot et je ne peux pas assumer le manque de sommeil.

  8. Chouette article. Il semble régner une atmosphère sereine chez toi ! Je ne manquerai pas d’adopter tes conseils quand le moment sera venu… 🙂

  9. Ici aussi, on est très zen, cool de la pendule et de la citrouille et pour avoir eu 3 ainés avant SirCrampon, je suis très loin de me prendre encore la tête….donc le Crampon, a son lit en side-bed depuis sa naissance, est bien sur allaité à la demande nuit et jour, est porté en écharpe / manduca / sling… et se réveille entre 4 et 8 fois par nuit selon les poussées dentaire / le reflux / etjesaispasquoi.. je crois que j’ai loupé la phase endormissement « là où je vais me réveiller » durant ses premiers mois… et depuis, même si l’endormissement se fait dans notre lit, comme le réveil… y a maldonne, sieste hyper courtes et réveils nocturnes en pagaille. Je vais quand même cogiter à ce que tu as écrit…

  10. Je viens de lire ton article, et nous sommes en pleine lutte de sommeil avec notre puce…
    ton article fait du bien, j ai l impression de ressentir votre sérénité en le lisant!
    notre puce à 21 mois et, alors qu elle dormait bien jusque là, ne veut plus dormir dans son lit(cris, hurlements, pleurs, « mamans » qui me déchirent tripes et coeur)… on lui a donc acheté (avec son avis!) Un lit de « grande », avec des jolies moutons, duquel elle peu monter et descendre seule.
    On essaie de lui expliquer, avec douceur, que papa et maman ont leur lit, et qu elle a le sien, avec ses peluches, qu elle est en sécurité…
    Cette nuit, elle s est finalement endormie dans son lit et à 5h du matin est venue, m à doucement réveillée avec un « maman » murmuré. Je l ai prise avec moi et là elle dort encore.

    On a essayé de la laisser pleurer comme nous l ont dit amis et famille,mais ton article me conforte dans l idée qu il faut s écouter. Mon mari m a dit « même si elle dort avec nous quelques nuit, ce n est pas bien grave ». Tant qu elle est apaisée. Sereine…

    (Désolée de m être beaucoup livrée mais ton article me fait tellement de bien! Je ne culpabilise plus de faire comme je le ressens, et de ne pas écouter les bien pensants me disant que si je ne la laisse pas pleurer, je me laisse « dominer »..)

    Merci,

    Bises

  11. Ton article me rassure. Le papa et moi sommes très instinctifs aussi, jamais nous ne la laissons pleurer ce qui nous vaux des réflexions parfois désagréables. Merci beaucoup en tout cas !

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s