Une Mère, n’être Que ça …

Et puis j’ai arrêté de me mentir à moi même. C’en est fini de tous ces plans sur la comète selon les lesquels je ferai quelque chose incroyable de ma vie, de MA vie. Pas celle de maman, non, ma vie à moi, celle de femme, celle qui n’appartient qu’à moi. Pas celle qui me réveille pleine de vomi à 4h du mat, non celle la deviendra moins intense d’ici quelques années et je pourrai enfin construire mon bout de vie A moi … Voilà c’est ça, c’est bien de là qu’est venu le problème : Je fais quoi après ? Après tout ça. Après les couches, le 1er pipi sur le pot, après avoir appris à lire à la dernière, après avoir signé pour l’entrée en 6 ème … Je fais quoi après. Je reste là à les regarder partir vivre leur vie. La leur, alors que j’aurai perdue la mienne …

Mais ça, c’était avant. Avant que je me rende compte que finalement, MA vie elle est là. Elle est à 100 à l’heure mais je la vis en ce moment même. Quand je me lève avant tout le monde, lorsque je repasse les minis body roses, quand je pose en pansement, que je m’inquiète, qu’ils me font rire … Elle est partout.

mère

Simplement, il est parfois difficile de la voir . Ou plutôt, difficile de l’assumer. Sans doute parce que la normalité est parti ailleurs. Parce que de n’être QUE une mère ça ne suffit plus. Parce que ne vouloir QUE ça, ça ne se fait plus. Et puis après je ferai quoi, je resterai là, figée sur toutes ces années passées POUR eux ?? Et si je décidai qu’après ils seront toujours là, mais différemment  Que ce sera le moment de m’échapper un peu, qu’il y aura plus de place pour Nous, que dans 5ans ou plus j’aurai encore de l’ambition, de l’envie. Qu’aujourd’hui ils ont besoin de moi, et moi d’eux. Je fais un petit tas avec tous mes projets, je ne referme pas le tiroir  je les mets juste de côté. Je prends le temps de faire les choses pour prendre plus de temps auprès d’eux.

Je ne fuis pas la réalité, je m’assume dans une société où il est trop facile de montrer du doigt. Je ne veux pas me faire remarquer, je décide simplement de vivre pour moi, pour eux, pour nous.

T’as le droit de remplir un monospace avant 25 ans, c’est pas interdit, mais tu devras porter le poids des jugements que tu le veuilles ou non. Tu auras beau te dire que tu t’en moques, il faudra composer avec. Faire semblant de ne pas entendre, ne pas réagir aux remarques, lever la tête et dire d’un ton calme « Je vous emmerde ». On me dit souvent que c’est le prix à payer lorsqu’on est différent. On ne peut pas jouer les Hippies sans nourrir les conversations. Il devient de plus en plus dur d’assumer ses choix, il faut apprendre à se taire, ne surtout pas se plaindre de la situation, et demander de l’aide signifie « oui je me suis plantée, oui vous aviez raison ».

Moi il me suffit de constater que finalement je ne voudrai rien d’autre que cette vie là.

Publicités

12 commentaires sur « Une Mère, n’être Que ça … »

  1. C est exactement cela… Whaou,une fois encore ,tu m impressionnes par ta façon d écrire et de savoir poser les bons mots 😉

    Oui, c est cela aussi ma pensée et oui,le jugement des autres,même s il est souvent lourd, et bien je passe au dessus .
    Oui, le Bonheur de mes Princesses avant tout et oui, être tout le temps à la maison ,à m occuper d elles,de mon Chérie,de ma maison, c est ce que j aime ❤

    Avant de les avoir,je m occupais des autres et cela me plaisait. Je n imaginais pas qu être Maman me changerait à ce point ^^

    Et franchement, oui, je suis pleinement épanouie car oui, je suis avec elles tout le temps et je ne rate rien.
    Entre nous, je ne sais pas (et j en serai incapable) comment font les Mamans qui travaillent. Ce n est pas du tout une critique,c est juste que perso je ne pourrai pas…

    Ma Vie c est m épanouir auprès d Elles. Leur Bonheur fait le mien ❤ ❤ ❤ ❤

    Mes Princesses vous êtes mes Merveilles, mes Fiertés ❤

  2. Très touchant! J’avais écrit sur cet après. En attendant, assumer cette vie là, et s’y épanouir, c’est un beau challenge. On m’a demandé récemment et sinon tu fais quoi? Des activités? Ben non pour l’instant je m’occupe d’eux 18 mois et 2 mois 1/2 y a de quoi faire…
    Il y a un temps pour tout, là c’est le temps pour eux

  3. Oui, dur de trouver un moment à soi alors autant profiter à fond de tous les moments qui nous sont offerts aujourd’hui.
    J’attends mon 4ème et parfois la curiosité des gens me laisse sans voix, mais je ne le fais pas pour eux. Et accessoirement je leur balance quand même qu’à partir du moment où j’ai fait retirer mon stérilet c’est que ce bébé était bel et bien désiré! Mais la plupart du temps je ne dis rien car ça ne les regarde pas.
    Très bel ai le,merci!

  4. très belle note ! je pense que l’important c’est de vivre une vie qu’on assume, suivre ses choix, son instinct… Les jugements des autres, on n’y échappe pas ! Tout dépend de la façon e les affronter en effet… Vie ta vie, multiple, plaisante, au jour le jour s’il le faut 🙂

  5. L’important, le plus dur peut-être, c’est d’arriver à savoir ce qui est le plus important pour nous à un instant T, quelle combinaison de temps familial / temps perso / vie pro nous rend heureuse. Apres ça, on y voit plus clair, ça coule de source et c’est plus simple d’affronter les avis de tout un chacun, même si ça reste épuisant.
    Contente pour toi que tu aies fait ce choix, que tu saches ce qui te (leur) fait du bien aujourd’hui 🙂

  6. Juste bravo. Ma maman est restée à la maison s’occuper de nous, et je lui en suis reconnaissante, notre enfance a été merveilleuse, une maman disponible, toujours là pour nous, aujourd’hui encore.
    Certes, quand nous avons quitté la maison ce fut dur, mais elle a largement rempli sa vie depuis 🙂
    Elle ne s’ennuie jamais contrairement à ce que s’imaginent les gens.
    Je suis à temps partiel, j’ai choisi de gagner moins pour être plus souvent avec ma fille. Parfois les gens ne comprennent pas ce choix car la perte de salaire est grande, alors que moi ce que je ne comprends pas, c’est qu’on ne fasse pas passer ses enfants en premier.
    C’est un boulot à temps complet d’être maman, le plus beau métier du monde.

  7. Je découvre cet article qui me touche beaucoup! assumez de n’être que ça! je suis en chemin, ça m’oblige a déconstruire toute une éducation de  » working mum » mais le bonheur est là..enceinte du 4eme avec en plus 2 beaux enfants là 1 semaine/2 je souris car on me demande régulièrement si je ne m’ennuie pas depuis que je ne travaille plus…la bonne blague..

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s