Les couches lavables, c’est la jungle !! {petit manuel pour t’en sortir}

Vous êtes plusieurs à me demander des conseils en matière de couches lavables : Quel système privilégier ? Quelles marques ? Comment les entretenir ?

C’est vrai que quand on commence à mettre son nez dans l’univers de la couche lavable, on a vite envie de partir en courant ! Des centaines de marques, des dizaines de systèmes, des matières différentes, des hybrides …

Mais l’effet KissCool des couches lavables, c’est la frénésie qui suit l’achat des toutes premières. Toutes ces matières, ces couleurs, celles qui font un effet pti-cul, on a vite envie de tout essayer, oubliant parfois qu’il ne s’agit que de couches …

En 3 ans d’utilisation de couches lavables j’ai pu tester de nombreux modèles et systèmes, m’arrêtant enfin sur celui qui nous correspond le plus, à moi, mon homme, et nos kids.

couches lavables

A la naissance :

Pour les bébés tout frais j’opte pour les langes à plier ou prè-pliés : un lange + une culotte de protection. De cette façon la couche est parfaitement ajustée aux morphologies du bébé. C’est aussi une solution économique, un nourrisson grandissant vite, acheter les couches taille nouveau-né peut être pratique mais nécessite une certaine dépense pour quelques semaines d’utilisation.

Le quotidien :

Nous avons de suite opté pour les Tout-en-un ou Couches à poche. C’est ce qui se rapproche le plus des couches jetables par leur utilisation. C’était un peu la condition à l’utilisation des couches lavables, que cela ne soit pas trop contraignant et simple d’utilisation. Pratique aussi si vous souhaitez que la nounou/crèche les utilisent aussi.

Au début j’avais opté pour les couches à taille. Ayant des Minis avec une morphologie de crevette, les couches à taille s’ajustent mieux à leur petit gabarit. Mais encore une fois, cela dépend surtout de la couche en elle même : chaque modèle à sa propre coupe. Pour mes petits gabarits, les couches Hamac, Ptits dessous, Gdiapers et Itti Bitti SIO et AIO sont les mieux que j’ai pu tester.

Je me suis décidée aux couches évolutives plus tard, surtout parce que certains modèles me faisaient de l’oeil depuis un moment. On peut adapter la taille grâce à des pressions sur le devant de la couche. Je suis alors tombée amoureuse de Tots Bots et les Easyfit. Souples, légères, jolies et très faciles à utiliser. Ce sont des tout-en-un, idéal pour les papa qui sont perdus dans la jungle des multiples inserts, entre autre. Elles sèchent aussi rapidement, l’avantage du Minky associé au bambou. Les Twins Esay font aussi parties de notre collection, de vraies tout-en-un avec un insert supplémentaires, elles sont idéales pour les sorties.

Pour la nuit nous jonglons entre couches jetables écologiques et le système couches+culotte de protection. C’est souvent lors des gros dodos que les fuites arrivent, et un bébé tout mouillé au réveil ce n’est agréable pour personne, et surtout pas pour lui. Pour la nuit, mes préférées reste les So bambou de Ptit Desous ou les Lulu Nature en chanvre ou Bambou. Afin d’éviter au maximum les fuites, il faut que la culotte de protection soit parfaitement adaptée à la morphologie du bébé, surtout au niveau des cuisses. Je privilégie sur les couches ayant des goussets aux cuisses, comme les Bummis, mais aussi les Shorty Lulu Nature qui sont parfaits.

couche lavable

couches lavable

L’entretient :

C’est sans doute ce qui fait le plus peur lorsque l’on commence avec les couches lavables. Où vais-je mettre les couches sales, quand dois-je les laver, à combien, avec quoi ??

J’ai opté pour la simplicité. Je stocke les couches sales à sec. Je rince les couches souillées de selles avant (ne pas hésiter à utiliser des feuilles de protection pour éviter de tacher les couches, surtout avec les selles de bébé allaité). Pour éviter les mauvaises odeurs je mets quelques gouttes d’HE de tea tree sur un gant déposé dans le seau, ou 2 sprays d’huiles essentielles  de la marque Néobulle.

Pour le lavage des couches, ici c’est tous les deux jours avec le linge de toilette à 40°c ou 60°c. Eviter une lessive avec de la glycérine, ça risquerai d’encrasser les couches qui deviendraient moins absorbantes. J’utilise une lessive écologique, 6 gouttes d’HE de tea tree. Jamais de sèche linge, les couches sèchent en une nuit à l’intérieur, en un après-midi au soleil dehors. Je profite du moindre rayon pour faire sécher mes couches dehors, et leur redonner un coup de blancheur.

Tous les deux mois environ je fais un décrassage des couches, inserts et lingettes lavables (pas les culottes de protection). En machine (avec double rincage) à 60°c ou 90°c, sans lessive avec seulement 6 gouttes d’HE de tea tree et un filet de vinaigre blanc. Cela permet de supprimer d’éventuelles résidus de lessive et leur donne un bon coup de fraîcheur.

En bref, les couches lavables c’est seulement une habitude à prendre, rien de vraiment contraignant. Économiquement, ce n’est plus à prouver, un seul investissement de départ et fini les dépenses de couches tous les mois. Et vous n’êtes jamais en panne de couches ! Écologiquement j’en ai déjà parlé par ici

Puis un pti bout’cul en lavable c’est quand même plus classe nan ?!

Publicités

17 commentaires sur « Les couches lavables, c’est la jungle !! {petit manuel pour t’en sortir} »

  1. Je viens de passer aux lavables pour ma BabyGirl et ton post tombe à pic par rapport à une question que je me pose : je stocke « à sec » moi aussi mais du coup si je rince celles qui sont souillées ça détrempe tout dans le seau et ce n’est donc plus « à sec » -> est ce que ça a une grande importance au niveau de l’hygiène ?
    Après j’ai un peu du mal à faire la différence entre TE1/TE2 dans la mesure où si on met une TE1 avec un insert ça devient une TE2 et une TE2 sans insert ça devient une TE1, non ?
    Je me demandais aussi rapport au gros popotin : quand elle est allongée sur le dos avec une CL elle est super cambrée ! C’est normal ? Ce n’est pas grave ?
    Finalement ça fait beaucoup de questions ;p

    1. pour le stockage si pas plus de 2 jours ça ne pose pas de soucis je pense. avec l’HE de tea tree ou le spry neobulle, ça limite les bacteries et les odeurs.
      Avec une TE1 l’insert est attaché à la couche, les TE2 par contre, tu peux ne changer que l’insert en cas de pipi par exemple.
      Pour l’effet gros derrière, je ne pense pas que cela soit un soucis pour un nouveau né, mais si cela te gènes, privilégie des TE1 ou TE2 qui font de plus petites fesses. Certaines couches sont très volumineuses, les So Bambou de Ptits Dessous en modele classique limitent cet effet justement.

      1. Merci pour les précisions … Ma confusion devait venir des TE1 que j’ai achetées, dont l’insert est inexistant (ou alors tellement fin que je ne le considérais pas comme tel !). Et pour mes TE2 je ne pense pas à changer que l’insert ;(

  2. Ici, ça fait plus de 3 ans qu’on est aux CL et pour rien au monde je ne reviendrai aux jetables.
    J’avoue avoir eu du mal à me lancer, trop de systèmes différents, de marques, une multitude de questions sur le côté hygiénique, …
    Et puis finalement, une fois dedans, c’est le pied 😉
    J’ai jamais testé les langes pour un nouveau-né, j’avais des minidélikaresses de l’Atelier Déli-K, effet p’tit cul garanti et coupe top pour mes crevettes. Pour N°4, je les ressortirai c’est certain mais je sais déjà que j’aurai un énorme pincement au cœur lorsque je devrai les revendre (moi accro aux CL ? non jamais !)
    J’ai une préférence pour le système couche + culotte de protection, certes un poil plus contraignant que les TE1 ou TE2 mais j’ai moins de fuites avec.
    La nuit, c’est couche + (doublure en bambou si besoin) + voile polaire + shorty (les Stacinator sont top mais j’en trouve plus sur le net :-/ ). 0 fuite depuis le début, un vrai bonheur.
    Côté stockage/entretien, je fais (presque) comme toi : à sec, avec quelques gouttes d’HE, une lessive tous les 2 jours et séchage à l’air libre. Par contre, je n’utilise pas de vinaigre blanc, j’ai souvent lu que ça abîmait les élastiques (ça a abîmé les tiens d’ailleurs ou pas ?).
    Mon seul problème : les tâches de selles qui ne partent pas quand mes petits ne sont plus allaités. Le soleil n’y fait rien, les lavages non plus :-/ J’ai pourtant jamais eu ce problème quand ils étaient allaités, tout partait super bien. SI tu as un tuyau à ce sujet, je suis preneuse 😉

  3. Je suis novice, ma petite arrive dans 2 mois et les couches lavables achetées… je ne comprends pas ce qu est le  » HE  » dont vous parlez, quelqu un pourrait il me renseigner svp ?

  4. Je me demandais : faut-il adapter la garde robe des petits qui portent des couches lavables du fait de l’effet gros popotin ? J’ai un peu peur de devoir mettre un pyjama 6 mois à mon bébé de 3, et de lui retourner les manches et de le voir flotter des guitares 😀

    1. pas de panique, suivant le style de couche que tu choisis l’effet gros popotin sera plus ou moins important. là où c’est flagrant c’est avec le système classique couche absorbante+culotte de protection. alors là oui, si tu optes pour ce système la nuit par exemple, les pyjamas en taille au dessus seraient pas mal. mais avec des couches TE1 ou TE2 pas de soucis. privilégies quand même leggings ou sarouel, si c’est une fille, collants + robe ou même bloomer c’est le top ! évite les jeans, c’est trop ajuster, puis les bébés ni sont pas à l’aise pour bouger librement 🙂

  5. et les TE3… personne n’en parle ?
    Mon pti garçon a 3 mois; pour l’instant je jongle avec des 6Tot bots (un peu decue car des fuites apres 2h) et une Hamac avec plusieurs inserts (super antifuite mais cher à l’achat :-s). Bientôt la crèche…je dois me decider sur quelle marque de CL je vais suivre pour le futur, dans quelle marque je vais investir… les puéricultrices acceptent de se lancer dans les CL avec moi comme premiere cobaye ;-). Vers quoi me diriger pour que l’expérience fonctionne ? une TE1 car facile comme une jetable ou TE3 (hamac ou autre?) avec l’idée que la culotte est réutilisable plusieurs fois et le hamac lavable entre 2 utilisations? mais qui entraine du coup des manipulations plus importantes par la personne qui s’occupe du change? pfffff je suis motivée par les CL mais assez perturbée pour faire le bon choix d’un achat durable et efficace à long terme…
    Pour l’instant allaitement maternel à 100% mais quid de choisir une CL +adaptée pour les futures selles et urines qui proviendront d’une nourriture plus solide??
    UNE solution parfaite existe?

  6. Bonjour, enceinte de bientot 7 mois du premier, je commence à m’intéresser de près aux CL. En effet la sage femme en a fait sa publicité en cours de préparation à la naissance et d’un point de vue écolo et économique ça m’a l’air pas mal du tout. Mon conjoint est prêt à se lancer là-dedans aussi (Aide Soignant, le caca ne lui fait pas peur !).
    Vous parlez de beaucoup de modèles, de marques, de systèmes et avez l’air d’en utiliser plusieurs (je ne suis pas encore au clair avec le vocabulaire de tous les composants d’ailleurs ^^), d’où ma question : pour en utiliser de différentes marques selon les situations, elles s’adaptent toutes entre elles (le composant extérieur, coloré, le composant intérieur qui se glisse ou pas dans la poche selon si c’est une TE1 ou TE2, le « papier » jetable ? ou avez-vous un tas de couche par marque, à éviter de mélanger ?
    Nous sommes en 2016 je ne sais pas si c’est encore d’actualité pour vous mais merci de votre réponse !

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s