♥ Lui apprendre à dormir sans moi ♥

Avant elle tétait la nuit et on s’endormait toutes les deux. Avant elle tétait la nuit et je me réveillais à peine. Avant elle tétait la nuit, un peu, juste pour se rassurer, puis elle se rendormait. Avant elle tétait la nuit, une fois, peut être une deuxième au petit matin, puis nous nous rendormions. Nous nous rendormions ensemble ou séparément. Avant elle tétait la nuit, et au matin, je ne m’en souvenais pas.

Aujourd’hui elle tète la nuit et je ne le supporte plus.

Oui c’est le mot, je ne supporte plus que ma fille tète la nuit. Elle se réveille, me réclame, à peine prise dans mes bras que son petit nez est déjà collé à mon sein. Elle se réveille et ne veut plus se rendormir. Elle se réveille et ne veut que mon contact. Et elle tète. Elle tétouille. Parfois elle me prend le sein, j’ose à peine respirer, elle appuie son étreinte. Parfois je perds patience, je me détache d’elle. Elle ne veut pas me lâcher, elle m’agrippe. Elle pleure. Elle se met sur moi, elle ne me laisse pas le choix. Elle se tourne de son côté, fâchée, vexée. Pour mieux revenir quelques minutes plus tard. Elle hurle dans son lit. Elle pleure et mon cœur de maman ne le supporte pas.

baby room

Je la remets dans son lit. Elle se réveille encore et encore. Je la garde avec moi, et elle passe sa nuit sur mon sein. Le matin, elle dort, fatiguée, épuisées toutes les deux de ces nuits difficiles. Nos nuits sereines sont devenues des conflits. Entre elle et moi. Entre l’Amoureux et moi.

Je ne supporte plus qu’elle tète la nuit et il faut que ça change.

Parce que nous savons qu’elle peut le faire. Chez ses grand-parents elle fait des nuits complètes, sans pleurs, sans réveils. Nous savons qu’elle en a besoin. Je sais que j’en ai besoin.

Nous avons donc débuté la phase délicate de l’adaptation aux nuits dans tétées. La première soirée fût assez difficile. Je remercie mes fils d’avoir le sommeil lourd, très lourd … Miss Little a déjà un sacré caractère et est assez têtue, alors même dans les bras de son père, elle pleure tout son désespoir de ne pas pouvoir se scotcher à son frigo favori . Pendant ce temps je me fait toute petite, non sans tristesse. J’aimerai la prendre, la rassurer, mais je ne peux pas. Rester près de moi, sans pouvoir téter, elle n’y arrive pas. Pas pour s’endormir.

Elle dort dans les bras de son papa. . Et il ne peut plus la poser dans son lit. Les bras d’un papa c’est tellement plus agréable qu’un petit lit froid.

Nous en sommes là et ce n’est pas gagné.

XOXO

Publicités

8 commentaires sur « ♥ Lui apprendre à dormir sans moi ♥ »

  1. Il y a tellement de phases dans le sommeil des petits, c’est dingue. Ils dorment super bien, seuls, se rendorment nickel. Et puis un changement, une étape (ou que sais-je) et paf tout est chamboulé. Petit bonheur à 27 mois nous fait passer une phase de sommeil délicate et nous rejoint parfois dans notre lit parce que bon à un moment donné faut bien dormir hein. On en a marre…
    S’en suivent la fatigue et par ricochet quelques tensions dans le couple.
    Mais ça passera, ça rentrera dans l’ordre.
    Tu es pleine de ressources, de bon sens et d’amour, je suis sûre que vous allez trouver un nouvel équilibre pour des nuits sereines ❤

  2. je vous souhaite bon courage ! Ici dormir la nuit, c’était pas non plus sa priorité… Et il avait décidé que ça ne serait pas la mienne non plus… Enfin si il dormait, mais avec des petites pauses dans la nuit, des petites pauses ravitaillement. C’était que de la tétouille mais j’en avais mal aux tétons et des cernes jusqu’au menton. Une nuit je l’ai laissé râler, il avait 10 mois, il ne pleurait pas mais bougonnait, appelait… Il est resté 1h30 à discuter et raler dans son lit, puis s’est endormi jusqu’au matin. Le lendemain, il est resté 30 min éveillé à raler. La 3 ème nuit il a dormi 11h… Aujourd’hui il a 19 mois et ne s’est plus réveillé une seule fois…
    J’espère que chez vous ça ira presque aussi vite !

  3. Comme je te comprends et bravo de le dire parce que quand moi j’en ai eu marre d’allaiter la nuit, je me suis dit que j’avais choisi alors je ne pouvais pas me plaindre… J’avais choisi l’allaitement et choisi de ne pas laisser pleurer mon fils. Mais est arrivé le moment que tu décris où tu sens que ton enfant en a besoin aussi, presque autant que toi. Toutchaud dormait de plus en plus mal malgré les nombreuses tétées de nuit. Nous l’avons prévenu que bientôt il n’y aurait plus de tétée, qu’on dormirait mieux même si ça n’allait pas être facile au début. On lui a exposé et on l’a vécu comme une chose à réussir ensemble, pas un combat de nous contre lui. C’était difficile pour lui, il a pleuré, on a parfois cédé puis au fur et à mesure, il n’y a plus eu de tétée au bout d’une semaine (les 2 premières nuits ont été ardues et ensuite c’était plus simple). Quand vraiment on y arrivait plus, que tout le monde était crevé et que l’énervement commençait à monter, je le faisais téter mais je retirais régulièrement le sein à la méthode Pantley en lui disant qu’il n’en avait pas besoin et qu’il pouvait se laisser aller au sommeil. Encore maintenant, il se réveille parfois la nuit ou au milieu de sa sieste et nous arrivons à le rendormir en lui parlant et en lui caressant le dos. On a remplacé le sein et ce qui est cool c’est que maintenant le papa peut le rendormir! Trop le bonheur de dormir une nuit entière désormais! Je vous souhaite du courage pour cette phase délicate.

  4. Bon courage, j’ai eu le même problème l’an dernier avec ma puce. Je ne saurais donner de conseils, à part lui expliquer que les tétées la nuit c’est fini (puisqu’elle n’en a manifestement pas besoin, mais juste envie). Mais je sais que c’est loin de faire des miracles.

  5. Je te souhaite bien du courage. De tout coeur avec toi.
    J’en suis aussi aux tétées la nuit mais pour l’instant je le vis bien donc je continue.
    D’après le pédiatre, c’est l’histoire de 3 jours et 3 nuits pour sevrer complètement son bébé. A voir en temps voulu.

  6. Bonjour, puis-je demander à combien de mois c’est arrivé?
    Je me retrouve beaucoup dans ce blog (« okaasan » en plus! Je vis à Tokyo et mon mari est japonais) et je redoute ce moment (notre fille à 4 mois).
    Merci pour ce super blog!

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s