Avoir un petit garçon précoce ça veut dire quoi ?

A la maison nous avons un petit garçon un peu différent. Un petit garçon que l’on regarde parfois de travers. Un petit garçon que le monde autour de lui ne comprend pas toujours, d’ailleurs, lui non plus ne comprend pas toujours le monde.

Il ne peut pas s’empêcher de poser des questions, sur tout, tout le temps, sans nous laisser le temps de lui répondre parfois. Tout va toujours trop vite dans sa tête. Je le vois dans ses yeux, il a à peine le temps de terminer une phrase qu’une nouvelle idée arrive, bousculant la première. Il veut tout comprendre parce qu’il en a besoin. Il veut savoir pourquoi « non », pourquoi ce doit être comme ça et pas autrement. Souvent ça ne lui semble pas logique alors il nous explique comment lui voit les choses, pourquoi il ne comprend pas, pourquoi il insiste. Nous ne sommes pas toujours d’accord avec lui, mais il peut toujours donner son avis.

Il est exigeant. Avec lui, avec moi, avec tout le monde. Avec son frère, plus petit. Il ne supporte pas quand son frère échoue, parce que pour lui c’est si simple. Il met la barre très haute, pour lui, pour nous. Il est minutieux, perfectionniste. Il me complexe parfois lorsque je vois sa chambre impeccable, et mon salon sans dessus dessous.

Il aime les jolis choses, l’art, la musique, les arts plastiques. Il passe des heures à dessiner, peindre, découper. Tout doit être parfait, toujours. Il ne chante que s’il connaît parfaitement les paroles. Il aime les jolies robes de princesse mais veut que je les range dans ma chambre pour que ses copains ne sachent pas. Il pleure lorsque je lui dis qu’il est trop petit pour apprendre le solfège.

Il vit les émotions au centuple. Sa tristesse est désespoir, sa joie est euphorie. Il peut se mettre très en colère a en avoir du mal à se canaliser. Il ne supporte pas l’injustice et est presque obsédé par l’équité. Lorsqu’il aime, il aime démesurément. Il ne sait pas se forcer, il ne sait pas faire semblant. Il vit les émotions en miroir. Si on ne l’écoute pas, il ne nous écoutera pas. Si on ne prend pas de temps pour lui, il ne nous considérera pas non plus.

Il a une mémoire à faire pâlir un éléphant. Il comprend tout si vite, trop vite, il me surprend chaque jour. Sa logique et ses raisonnements lui sont propres. Il ne supporte pas la répétition, ça peut même le mettre hors de lui. Il cherche les connaissances par lui même. Il rêve en regardant le ciel tout comme en feuilletant un livre.

EIP ( source getty images)

Il n’a pas peur de dire haut et fort ce qui ne lui convient pas. Il n’a pas peur de dire à la maîtresse que sa façon de faire n’est pas logique (pour lui en tous cas). Il paraît prétentieux, mais il est surtout sévère envers lui même.

Il a sans cesse besoin d’être rassuré. Il veut savoir qu’on l’aime, qu’on est là, qu’on ne le quittera pas. Il a la peur de l’abandon, il l’a toujours eu. Cette peur je ne me l’explique pas, et je continue de le prendre dans mes bras.

A la maison j’ai un petit garçon un peu différent. Un petit garçon qui a fait de moi la mère que je suis. S’il n’avait pas eu cette différence, je n’aurai sans doute pas était voir ailleurs, je ne serai peut être pas convaincue aujourd’hui que l’écoute, la bienveillance et l’éducation non violente sont ce qu’il y a de mieux pour un enfant.  Il a tracé le chemin pour ses frères et soeurs, et je sais aujourd’hui que c’est celui qu’il faut suivre.

EIP ( source getty images)

Ce petit garçon il m’a épuisé, il m’a poussé dans mes retranchements, il m’a fait me remettre en question sans cesse. Certain soir j’ai cru devenir folle,de fatigue, physique et psychologique. Il m’a fait me dire que j’étais nulle, que je ne pouvais plus, que je n’en étais peut être pas capable. Il m’a fait pleurer de fatigue et de rage. Mais il a aussi fait que je l’aime plus que tout. Il m’a aussi donné la force de croire en moi, en nous, en lui. Il m’a appris que dans la vie rien n’est acquis, et surtout, que l’on peut apprendre tous les jours, de tous, et même de la plus petite des personnes.

Ce petit garçon je suis si fière d’être sa maman. Il m’a fait grandir en même temps que lui, et c’est ce qu’il m’aura donné de plus beau.

Publicités

4 commentaires sur « Avoir un petit garçon précoce ça veut dire quoi ? »

  1. Que le pouvoir des petits est grand et quelle infinité de possibles ils ont en eux ! Ça m’a toujours saisie et émerveillée, et transformée aussi…

  2. bel article.Continue a le suivre,l’encourager,le rassurer car plus il va grandir, plus il en aura besoin.Le monde est cruel quand on est « différent » et parfois on choisit de se fondre dans la masse pour être dans la « norme ».
    Courage a toi, c’est pas facile .
    une maman qui a été précoce et qui a un petit précoce.

  3. Moi aussi j’ai un petit garçon comme le tien, et je me retrouve beaucoup dans ton billet. Pas facile d’élever un enfant différent, ça va beaucoup mieux aujourd’hui mais on a connu des périodes difficiles …

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s