La belle vie … la vraie vie

« Hum la belle vie, on est seul, on est libre, et l’on s’aime … »  La belle vie elle est là, juste ici, dans la routine de tous les jours. Elle est dans les chaussettes dépareillées, dans le chocolat en poudre qui tombe sur la table et dans lequel l’aîné trace un cœur. Elle est dans les petits doigts qui grattent dans le beurre. Elle est dans les jouets qui traînent dans le salon, dans le doudou que l’on trouve le soir sous son oreiller et dans les petits pyjamas que l’on range par couleurs.

La belle vie c’est la vraie vie, celle qui s’offre à nous chaque matin, a chaque fois que les enfants nous réveillent trop tôt. Oui, même quand le réveil sonne et que l’on vient de réchauffer son café pour la 3ème fois. Le quotidien, celui pour lequel on a signé, celui que vivent des milliers de parents, qu’il soit facile ou pas, avec 1 enfant ou une tribu, au coin de ta rue comme au bout du monde.

okaasanlavraievie

On me demande souvent comment je fais. Comment je fais pour avoir le temps, pour avoir un salon rangé, pour occuper les 4 minis humains sans finir la journée noyée dans le bac de Lego. Comment on fait pour être toujours amoureux après 4 enfants et le quotidien qui ressemble bien souvent à un joyeux bordel. Finalement je crois que l’on me demande comment je fais pour vivre dans la vraie vie …

Je vais vous dire mon secret : Je vis. Je vis la vie que j’ai sans prétendre à une autre. Je vis ma vie de maman de 4 enfants parce qu’en ce moment c’est ça mon rôle, celui que j’ai choisi de jouer. Chaque matin je me lève pour eux, pour notre famille, pour moi et mon ambition de laisser derrière moi 4 adultes remplis de bonheur à ras bord. Je fais les choses parce qu’elles doivent être faites, pas la peine de dramatiser sur des statuts facebook, passer la serpillière n’a jamais tué personne et tout le monde va chercher ses enfants à l’école. Ok la varicelle c’est galère, mais au lieu de faire le décompte des boutons tous les quarts d’heure sur les réseaux sociaux (et parce que ça n’intéresse personne), c’est plus sympa de pimper des coccinelles en carton et de préparer des cookies.

Les choses sont ce qu’elles sont, alors avant la perfusion de Xanax et le bureau des pleurs de twitter, faites un pas en arrière, tapez dans vos mains, chantez votre chanson préférée à tue-tête … riez de vous, des chambres en bordel, du tag au rouge à lèvre sur le mur du salon, de la coupe de cheveux que s’est fait le petit dernier … sautez en avant et retournez dans la tornade !

Transformez tout ce que vous pouvez en jeu : Faites une course au rangement avec les enfants. Donnez leur le bac à chaussettes, notez le record à battre et faites des marionnettes avec les chaussettes célibataires. Promettez vous 1 épisode de votre série préférée avec du chocolat après avoir fait le tour des chambres. Faites un jeu de l’Oie avec les tâches ménagères. Rendez tout ludique, pour eux et pour vous.

Faites confiance à vos enfants : Le petit épluche les pommes pendant que le grand les coupe en morceaux et que la dernière abaisse la pâte au rouleau. La cuisine, la pâtisserie, les enfants adorent : commis gratuits et tranquillité , combo gagnant ! Rendez les automnes, vous arrêterez de répéter 50 fois les mêmes choses. Un tableau avec la chronologie de la journée. Laissez les essayer, c’est en se trompant que l’on apprend.

On fait ce qu’on peut, comme on peut : Arrêtez de regarder si l’herbe est plus verte ailleurs. Ne vous comparez pas aux autres, les différences c’est ce qu’il y a de plus beau. Soyez vous même, nos enfants eux nous aiment pour ce que nous sommes. Ne culpabilisez pas, l’essentiel c’est que vous, vous soyez bien, qu’importe ce que les autres en pense. Ce qui compte c’est vous. Et puis personne n’a de super-pouvoirs, chaque choses en son temps; 1 pièce par jour pour remettre la maison debout, vaincre les microbes avant la pile de linge, aller boire un verre avec les copines avant de rempiler pour une semaine en solo avec les kids …

Mais on prend 5 minutes pour cuire des pâtes et un brocolis avant de perdre 30 minutes à habiller tous les kids, jouer au Tetris dans la voiture, perdre 1 rein au Macdo et rentrer avec 1 chaussure en moins pour la petite dernière. On termine la partie de dominos avec les enfants avant de craquer sur la dernière vente privée. On fait les courses au Drive pour avoir le temps de jouer aux dominos. On lis des histoires le soir, tous dans le même lit, avant de pleurer sur les réseaux sociaux que ces enfants tout chauds dans leurs pyjamas nous épuisent.

Voilà comment je fais. Voilà comment je vis dans la vraie vie. Je partage nos petits bonheurs du quotidien pour ne me souvenir que du meilleur. J’échange sur ma vie de maman, ma vie de tous les jours, parce que la vie c’est apprendre les uns des autres. Je ne prétends pas faire mieux ni avoir de solution miracle. J’ai des coups durs, des journées que j’aimerai oublier … et puis finalement il y a un petit moment magique que l’on photographie pour figer les sourires.

Vivez la vraie vie, c’est la plus jolie … et puis, elle est unique.

 

 

 

Publicités

34 commentaires sur « La belle vie … la vraie vie »

  1. chouette parenthèse. J’essaie de faire pareil mais je me sens fatiguée parfois pas perdue, jsute fatiguée par une tribu de 3 à faire naviguer, le boulot à gérer et papa pas là la semaine. je suis d’accord avec toi et tes mots font du bien. Meric

  2. Merci pour ce très bel article. La vraie vie, avec ses hauts et ses bas, ses corvées et ses bons moments, c’est la plus belle ! Je lis beaucoup d’amour dans ton texte, ça fait beaucoup de bien ! ❤

    1. ah oui par contre je tiens à dire que, avec 4 enfants (et un boulot de gérance) on ne s’est jamais attardé à me demandé « comment je fais » – par contre on me dit « bon courage » ^_^

  3. très beau témoignage tel est notre phylosophie de vie dans notre nid à nous. On prend la vie comme elle vient et on ne court pas à la recherche du bonheur puisqu’il est présent à chaque instant, à chaque endroit où on se trouve!
    Merci ce témoignage nous recentre sur nos vies.

  4. Coucou !
    J’arrive du blog de Marjolaine qui nous conseillait de lire ton billet … j’ai bien fait de venir, je repars le sourire aux lèvres !
    Moi je n’ai que trois gremlins à la maison (ou mogwais, ça dépend des heures et de ce que je leur ai donné à manger), mais ça réussit déjà à bien occuper mes journées ! Et nous sommes heureux, tout simplement !
    Bises et à une prochaine fois !

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s