une bougie sans toi

Aujourd’hui j’ai 29 ans. Aujourd’hui je fête mon premier anniversaire sans toi. Aujourd’hui je sais comme la vie peut être merveilleuse et cruelle. Aujourd’hui je t’aime encore plus. Je t’aime un peu plus qu’hier mais moins que demain. Aujourd’hui je sais la chance que l’on a eu d’être deux.

Aujourd’hui je pleure et j’ai envie de sourire. Parce que je te dois bien ça. A toi, toi qui souriait sans même t’en rendre compte. Toi qui sèches toujours mes larmes avec tes yeux rieurs, figés sur les photos.

Je vais serrer leurs petites mains très fort et souffler cette bougie. Je ne vais pas faire de vœu. Le seul que je peux faire, je sais qu’il ne se réalisera pas. Mais je vais espérer. Je vais croire que la vie peut être jolie. Je vais prendre tout ce qu’elle acceptera de nous donner, en notant tout dans mon petit cahier pour un jour te le raconter.

Aujourd’hui, comme chaque jour, je me suis faite jolie parce que peut être que tu me regardes. J’ai mis des fleurs dans mes cheveux pour espérer t’entendre rire. j’ai fait un gâteau que tu aimes pour nous plonger dans cette odeur que tu aimais tant.

Aujourd’hui j’ai envie de rire et de me souvenir de ce qui nous faisait tellement aimer la vie.

 gwen. ♡

Publicités

15 commentaires sur « une bougie sans toi »

  1. Pfff j’ai sorti un mouchoir… Tu le fais tellement vibrer à travers tes mots, qu’on a l’impression de le connaître… Un anniversaire qui t’approchera, je l’espère, de nouveaux bonheurs !

  2. Happy birthday, 29ans c’est le retour de Saturne , maturité, structure intérieure, l’expérience s’affirme dans votre vie professionnelle dans le meilleur des possibilités …
    Demain c’est mon tour
    Bon dimanche 💓💕💖💗💟

  3. Une grosse pensée pour toi, avec Un jour de retard.Je te souhaite un bon anniversaire, avec plein de douces pensées pour vous tous 💜💜

  4. ces mots si doux me vont droit au coeur. je viens de découvrir votre blog par le biais de votre compte instagram. je suis tellement émue.

    j’ai perdu ma maman l’année dernière. enceinte jusqu’au cou et avec deux petits enfants autour de moi. perdre sa maman est dans l’ordre des choses, bien sûr, mais pas forcément à 34 ans non plus. elle ne verra jamais sa dernière petite fille qui est née 3 semaines après son décès et ça me brise le coeur.

    ces moments marquants, comme mon anniversaire, sont d’autant plus douloureux qu’elle n’est plus là pour me préparer mon gâteau favori et me faire la suprise d’être derrière ma porte le jour J, où que j’habite à ce moment là. je suis touchée par ton témoignage. au plus profond de mon âme.

    merci pour ta justesse. merci pour ton honnêteté.

laisser un mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s