Grandir sans violence, ne veut pas dire sans règles

S’il y a bien une chose que je supporte de moins en moins, c’est l’amalgame que font certaines personnes entre absence de violence éducative et absence de règles. Là où il n’y a pas de violence éducative il peut y avoir des règles. Très simplement, je vais vous parler de notre quotidien, comment cela fonctionne chez nous. Parce que c’est selon moi le meilleur chemin, j’ai choisi de lutter tous les jours contre la violence éducative (cris, tapes, chantage, langage, menaces …). Ce n’est pas simple tous les jours, et certaines situations sont plus faciles que d’autres à gérer, mais nous…

♥ L’aider à repérer les limites en l’aidant à grandir ♥

On dit souvent que la place du milieu est la plus difficile. Et pour cause, moi même j’hésite parfois entre le bébé et le petit garçon. Alors si moi je suis parfois un peu perdue, j’imagine que pour Little E, trouver sa place n’est pas chose facile. Dans 1 semaine, Little E aura 3 ans, et depuis quelques mois déjà, le petit garçon discret et silencieux qu’il avait pu être a totalement disparu. Que ce soit dit, Little E est bien décidé à faire parler de lui. Désormais, c’est lui qui est sur le devant de la scène. Coincé pendant…

♥ Une histoire d’éducation bienveillante ♥

Pour beaucoup, l’éducation non violence est un concept difficile à cerner. Certain pensent qu’il ne s’agit que de vivre sans violence éducative, sans crier, en répétant les choses encore et encore. Pour d’autres tout ces livres et concepts semblent inaccessibles … Et trop nombreux encore croient que c’est un monde où l’enfant est roi et ne connaît aucune autorité. Je me suis alors dis que pour vous parlez d’éducation non violente, d’éducation positive, le mieux serait de vous raconter quelques scènes de notre quotidien. Des petits moments qui représentent cette façon de voir la vie de famille et l’éducation des…

L’Éducation non violente, plus facile chez les autres ?

Lorsque je parle d’éducation non violente, les yeux s’écarquillent. Lorsque j’explique en quelques mots, que pour moi l’essentiel est de mettre le dialogue au cœur de nos relations avec nos enfants. Lorsque je m’aventure à vouloir expliquer que j’ai décidé de soustraire toute violence physique de mon quotidien. Lorsque je raconte comment je répète encore et encore. A chaque fois certaines réponses se croisent et m’agacent. Non l’éducation non violente ce n’est pas pour les enfants sages. Non l’éducation non violente ce n’est pas plus facile avec mes enfants. Non l’éducation non violente ce n’est pas toujours simple pour moi….

Super Nanny, Big brother & moi

J’en parlais il y a quelque jours sur facebook. Je ne supporte plus les émissions comme Super Nanny. Pire, je pense sincèrement qu’elles sont néfastes. Oui il m’est arrivé de regarder. Assidûment même. La curiosité humaine, voir comment cela se passe chez les autres. Est ce que les autres enfants crient, est ce qu’il y a d’autres parents qui ne dorment plus, qui ne soufflent qu’entre 3h et 6h. Comment sont les enfants de l’âge du mien. Comment font les autres quand ils sont face à un mur, démunis devant un enfant qu’ils ne comprennent plus. Quand eux aussi ont…

Pardon pour la fessée !

Je comprends la fatigue, je comprends le manque de patience, je suis moi même parfois au bout du rouleau, l’envie de crier « stop » au creux de l’estomac. Je comprends que l’on puisse s’emporter, crier, pleurer, se sentir désarmé … Mais non je ne comprends pas ce geste qui fait mal, ce geste de désespoir ou volontaire, cette main qui veut humilier, faire mal. La fessée. Non je ne cautionne pas la fessée.  La fessée n’apprend rien, elle fait mal. La fessée ne répare pas l’objet cassé, elle casse la confiance que notre enfant nous porte. La fessée n’apprend pas à…

Trouver les bons mots

Parce que je ne suis pas toujours d’une patience d’ange, parce que parfois je rage qu’ils n’en fassent qu’à leur tête, j’ai accumulé quelques petites astuces pour que l’on se comprenne mieux, que plus personne n’est envie de crier, que finalement le quotidien soit plus doux … J’ai compris que la solution est dans les mots. Je ne dis pas « On ne tape pas ! » mais « Pourquoi tu as tapé ? » Comprendre ce qu’il s’est passé, s’il s’agit d’un quiproquo ou d’une attaque gratuite, volontaire ou non … Si on intervient, l’enfant comprend de lui même que son geste n’est…