Etre mère, le Backstage

Je sais que j’ai le droit d’en avoir marre. Je sais que j’ai le droit de ne pas avoir envie de regarder le même film pour la 5ème fois d’affiler. De ne pas avoir envie de servir de coussin, assiette, matelas, mouchoir, torchon, feuille … J’ai le droit de me sentir oppressée, de suffoquer. J’ai le droit de ne pas avoir envie de prêter mes affaires, ce si peu d’objets qui n’appartiennent qu’à moi, ces choses banales, des trésors pour eux, mais pour moi aussi. J’ai parfois envie de crier, hurler. J’arrive même à me convaincre que je serai dans…